continuation


continuation

continuation [ kɔ̃tinɥasjɔ̃ ] n. f.
• 1283; lat. continuatio
1Action de continuer qqch. poursuite, suite. Se charger de la continuation d'une œuvre. Pop. Bonne continuation ! souhait adressé à qqn qui semble se plaire à ce qu'il fait, dans sa situation.
2Le fait d'être continué. prolongation , prolongement. « Je compte sur la continuation de notre amitié sérieuse » (Sainte-Beuve). Dr. Affaire en continuation.
⊗ CONTR. Arrêt, cessation, interruption.

continuation nom féminin (latin continuatio, -onis) Action de continuer une action : Se charger de la continuation d'un livre. Résultat de cette action ; suite, prolongement : La politique de ce ministre a été la continuation de celle de son prédécesseur. Fait de se prolonger, de se continuer : La continuation de la guerre.continuation (expressions) nom féminin (latin continuatio, -onis) Familier. Bonne continuation, souhait adressé à quelqu'un pour l'encourager à poursuivre ce qu'il fait. ● continuation (synonymes) nom féminin (latin continuatio, -onis) Action de continuer une action
Synonymes :
Résultat de cette action ; suite, prolongement
Synonymes :
- continuité
Fait de se prolonger, de se continuer
Synonymes :
Contraires :
- arrêt
- fin

continuation
n. f. Action de continuer; son résultat. Décider la continuation d'un programme.

⇒CONTINUATION, subst. fém.
A.— Fait de continuer.
1. [Correspond à l'emploi trans. de continuer]
a) [Le compl. du n. désigne une action ou une suite d'actions] Fait d'assurer la suite. La continuation de mes études (RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 397). La conduite à tenir par les armées pendant la continuation de la manœuvre en cours sur le théâtre oriental (JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, p. 127).
Spéc., rare. [Le compl. du n. désigne une chose qui vient à expiration ou qui en est susceptible] Fait de donner une suite, une nouvelle existence. Continuation d'un bail. Synon. usuel renouvellement. Les engagements pris par le gouvernement britannique relativement au respect de la position de la France et à la continuation de son mandat (DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 359).
P. ext. [Le compl. du n. désigne une chose finie que le suj. implicite a déjà faite] Fait de faire encore, de répéter. Des assurances solennelles de la continuation des bontés de Ronald (NODIER, Trilby, 1822, p. 192) :
1. ... le mouvement des esprits ne permettait pas qu'on pût exiger la continuation de taxes très-onéreuses, sans montrer au moins l'usage qu'on en avait fait, ou qu'on en voulait faire.
Mme DE STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 1, 1817, p. 61.
b) [Le compl. du n. désigne une pers. ou un ensemble de pers., une manifestation de l'activité hum.] Fait de donner une suite à l'œuvre, à l'activité de quelqu'un; fait d'agir de la même façon que lui. [Le] débat, qui était de savoir si le christianisme était une continuation du mosaïsme ou une religion nouvelle (P. LEROUX, De l'Humanité, t. 2, 1840, p. 781). Le désir de la continuation et de la survie par l'enfant (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1882, p. 160) :
2. J'ai étudié l'Allemagne et j'ai cru entrer dans un temple. Tout ce que j'y ai trouvé est pur, élevé, moral, beau et touchant. Ô mon âme, oui, c'est un trésor, c'est la continuation de Jésus-Christ.
RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883 p. 385.
2. [Correspond à l'emploi intrans. de continuer] Fait que quelque chose continue à exister, à se produire. À l'idée que la mort est inévitable elle [la nature] oppose l'image d'une continuation de la vie après la mort (BERGSON, Les Deux sources de la mor. et de la relig., 1932, p. 136) :
3. ... c'est toujours la même chose, ... la continuation de la légende qui s'est faite sur moi : j'ai trahi tous mes amis et personne n'est plus habile que moi pour envelopper une perfidie dans de belles phrases...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1883, p. 258.
Spéc., fam. [Sous forme de souhait; le compl. désigne une chose heureuse] Notre excellent abbé Chapeloud (...) m'a chargé de te transmettre les plus aimables choses (...) et te souhaite la continuation de tes prospérités (BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 335). Je vous salue, et du cœur vous souhaite continuation de votre heureuse chance (BARBIER, Satires, César Borgia, 1865, p. 247).
♦ [Le compl. du n. est sous-entendu] Bonne continuation! :
4. ... puisque c'est le moment des souhaits de bonne année, je vous souhaite à tous la même continuation, car je ne vois pas ce qui vous manque.
FLAUBERT, Correspondance, 1869, p. 214.
B.— P. méton.
1. Rare. Succession ininterrompue. Une continuation de glaces et de neige qui doit ne se terminer qu'au sommet du mont Beau-Temps (Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 159).
2. Ce qui constitue la suite de quelque chose.
a) [Dans l'espace] J'aperçus la continuation de l'escalier sur le roc détaché au-dessous de la plate-forme (G. SAND, Lélia, 1839, p. 492). De l'extrémité sud du lac s'épanchait une continuation du ruisseau (BAUDELAIRE, Nouv. Histoires extraordinaires, trad. de Poë, 1857, p. 531).
b) [Dans le temps] J'avais d'abord songé à une continuation de Caliban (RENAN, Drames philos., L'Eau de jouvence, 1881, p. 440). Je portais la tête de-ci de-là, cherchant une continuation à mon discours (FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 303).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1283 continuacion de jour « remise d'une cause à l'audience suivante de la même assise » (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 856), en a. fr. seulement; 2. 1331 « action de continuer ce qui a été commencé », « pratique continue, ici, personnification » (G. DE DIGULLEVILLE, Pelerinage vie hum., 12894 ds T.-L.); 3. 1370 « fait de durer » (Oresme ds MEUNIER, Thèse, p. 169 : la continuation et conservation de humaine espèce). Empr. au lat. class. continuatio « succession ininterrompue dans l'espace et dans le temps. » Fréq. abs. littér. :423. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 931, b) 476; XXe s. : a) 424, b) 493.

continuation [kɔ̃tinɥɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1283; de continuer.
1 Action de continuer (qqch.); résultat de cette action. Poursuite, reprise, suite. || Se charger de la continuation d'une œuvre.
1 L'idée de continuation est quelquefois introduite dans le verbe lui-même, au moyen du préfixe pour : poursuivre, pourchasser.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, III, XI, C, VI, p. 450.
Fam. || Bonne continuation !, souhait que l'on adresse à quelqu'un qui semble se plaire à ce qu'il fait.
2 (1370). Le fait d'être continué, de se continuer. Prolongation, prolongement. || La continuation des pluies. || La continuation de la guerre. || Continuation d'un mouvement. Inertie (principe d'inertie).
2 Les miracles sont plus importants que vous ne pensez : ils ont servi à la fondation, et serviront à la continuation de l'Église, jusqu'à l'Antéchrist, jusqu'à la fin.
Pascal, Pensée, XIII, 852.
3 (…) croyez bien que je compte sur la continuation de notre amitié sérieuse.
Sainte-Beuve, Correspondance 303, 21 juil. 1833, t. I, p. 375.
4 (Le) débat, qui était de savoir si le christianisme était une continuation du mosaïsme ou une religion nouvelle.
Pierre Leroux, De l'humanité, 1840, t. II, p. 781, in T. L. F.
Dr. || Affaire en continuation.
5 Accueillant la requête de Me Houssepard, la Cour renvoie l'affaire en continuation au lendemain, et désigne un médecin, qui examinera Louis Martin, séance tenante, et fera son rapport verbal à l'audience.
H. Troyat, la Tête sur les épaules, p. 84.
CONTR. Arrêt, cessation, division, interruption.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • continuation — I (prolongation) noun addition, adherence, adsiduitas, augmentation, continuance, continuatio, extension, lengthening, maintenance, perpetuation, perpetuitas, perseverance, persistence, preservation, protraction, stretching, sustaining,… …   Law dictionary

  • continuation — CONTINUATION. sub. f. L action par laquelle on continue, et la durée de la chose continuée. La continuation d un ouvrage. Il a trouvé beaucoup de difficultés dans la continuation de ce travail. La continuation de la guerre. La continuation des… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • continuation — Continuation. s. f. v. Action par laquelle on continuë. La continuation d un ouvrage. dans la continuation d un travail. Il signifie aussi, La chose continuë. La continuation d une muraille. la continuation de Baronius. Il signifie aussi, Suite & …   Dictionnaire de l'Académie française

  • continuation — continuation, continuance, continuity are often confused, especially when meaning the quality, the act, or the state of continuing or of being continued or an instance revealing such a quality, action, or state. Continuation suggests prolongation …   New Dictionary of Synonyms

  • Continuation — Con*tin u*a tion, n. [L. continuatio: cf. F. connuation.] 1. That act or state of continuing; the state of being continued; uninterrupted extension or succession; prolongation; propagation. [1913 Webster] Preventing the continuation of the royal… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • continuation — Continuation, Assiduitas, Continuatio, Continuitas, Instantia, Tenor. Continuation de guerre, Assiduitas belli. L histoire requiert continuation, suite et entrenement de propos, Historia orbem quendam contextumque desiderat. Continuation de… …   Thresor de la langue françoyse

  • continuation — late 14c., from O.Fr. continuation (13c.), or directly from L. continuationem (nom. continuatio), noun of action from continuat , pp. stem of continuare (see CONTINUE (Cf. continue)) …   Etymology dictionary

  • continuation — [kən tin΄yo͞o ā′shən] n. [ME continuacioun < OFr continuation < L continuatio < pp. of continuere: see CONTINUE] 1. a keeping up or going on without interruption; continued and unbroken existence or action 2. a taking up or beginning… …   English World dictionary

  • Continuation — (v. lat.), 1) die Fortdauer; 2) Fortsetzung, Folge. Continuativ, nach einer Reihenfolge verbunden …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Continuation — Continuation, lat., Fortsetzung, Folge; continuirlich, fortdauernd; continuiren, fortsetzen. Continuirliche Größen, in der Mathematik solche, die sich durcheinander nicht gänzlich theilen lassen, weil an ihnen kein Theil der möglich kleinste ist …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.